Réparation automobile à GIVORS au meilleur coût

.

Automobile : la réparation s'ouvre à la concurrence

Par Sophie Amsili Mis à jour  | publié 

Crédits photo : François BOUCHON / Le Figaro
Crédits photo : François BOUCHON / Le Figaro Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

Les automobilistes pourront désormais faire réparer leur véhicule chez le réparateur de leur choix. La décision a été prise ce jeudi par la Commission européenne qui prévoit également un assouplissement du réseau de distribution des véhicules.

Le marché de la réparation automobile s'ouvre à la concurrence au 1er juin prochain. La Commission européenne a annoncé ce jeudi que les constructeurs automobiles ne pourront plus contraindre leurs clients à réparer leur véhicule dans les seuls réparateurs agréés. Ils seront également obligés de communiquer des informations techniques aux réparateurs indépendants.

«La concurrence entre réparateurs agréés et réparateurs indépendants s'en trouvera renforcée» explique la Commission dans un communiqué. Ces nouvelles règles permettront «de s'attaquer aux pratiques abusives des constructeurs en matière de garanties, consistant à exiger que le service après-vente soit assuré uniquement par des garages agréés».

La Commission, qui estime que les réparations représentent 40% du coût total lié à la détention d'un véhicule, espère ainsi soulager financièrement les automobilistes. «Je suis intimement convaincu que le nouveau cadre procurera des avantages tangibles aux consommateurs en réduisant les frais de réparation et d'entretien, qui représentent une part excessive du coût total supporté pendant la durée de vie d'un véhicule» a déclaré M. Joaquín Almunia, vice-président de la Commission chargé de la concurrence.

 

Plus de souplesse dans la distribution

 

Concernant la distribution des véhicules, la Commission constate que le marché est extrêmement concurrentiel: les marges étroites, les capacités de production excédentaires et la crise financière ont tiré les prix vers le bas. La Commission a donc décidé de modifier les règles existantes «trop compliquées et restrictives» qui augmentent indirectement les coûts de distribution d'un véhicule.

L'objectif est de donner «aux constructeurs plus de souplesse pour organiser divers réseaux où coexistent des concessionnaires multimarques et des concessionnaires s'engageant pleinement à promouvoir les marques d'un seul constructeur». Ces nouvelles dispositions concernant la vente des véhicules entreront en vigueur en 2013.

.

Les garages Peugeot et Renault facturent au prix fort

Par Marie Bartnik Mis à jour  | publié 

Conséquence de cette insuffisante mise en concurrence, le prix des prestations a augmenté de 28%, hors inflation, entre 2000 et 2010, soulignait l'Autorité de la concurrence en avril.
Conséquence de cette insuffisante mise en concurrence, le prix des prestations a augmenté de 28%, hors inflation, entre 2000 et 2010, soulignait l'Autorité de la concurrence en avril. Crédits photo : MYCHELE DANIAU/AFP

Les constructeurs font payer les révisions en moyenne 50% plus cher que les centres auto type Speedy. Mais les consommateurs continuent de s'adresser massivement aux premiers, note l'UFC-Que choisir.

C'est un paradoxe qui coûte cher aux consommateurs: dans les deux ans qui suivent l'achat d'un véhicule, les propriétaires se ruent à plus de 80% chez les constructeurs (les garages RenaultPeugeotFordVolkswagen etc.) pour faire réparer ou réviser leur voiture. Ces mêmes établissements affichent pourtant des tarifs nettement plus élevés que les centres auto (Leclerc, Speedy, Roady etc.) ou les garagistes indépendants: le surcoût est de l'ordre de 20% en moyenne pour les réparations diverses et de 50% pour les révisions, relève une étude de l'UFC-Que choisir parue ce mardi. Il est même parfois plus cher de faire réviser son véhicule auprès de l'enseigne qui l'a construit. Pour la révision des 60.000 km d'une Peugeot 207 par exemple, c'est… Peugeot qui propose le tarif le plus élevé, à 349 euros, loin devant les 206 euros proposés en moyenne dans un centre auto.

Comment expliquer que les consommateurs s'adressent aux enseignes les plus onéreuses? Le budget réparation-entretien d'un véhicule est pourtant conséquent: il représente, selon l'Autorité de la concurrence et sur la durée de vie d'une voiture, 37% des dépenses automobiles, devant l'achat. L'association de consommateurs, comme l'Autorité en avril, pointe du doigt les pratiques anticoncurrentielles des constructeurs, qui désinforment parfois leur clientèle pour la maintenir captive. Dans 56% des cas, ils refusent par exemple de faire la révision d'une voiture qui n'est pas de leur marque, se partageant ainsi le marché au détriment de la concurrence. «C'est un échange de bons procédés, avoue ouvertement un garagiste. Je lui envoie les Renault et lui m'envoie les Peugeot».

Contrats de garantie abusifs

Les contrats de garantie constituent un autre moyen pour les constructeurs de contourner la concurrence. En toute illégalité, certains contrats imposent, pendant toute la durée de la garantie, de faire entretenir le véhicule chez un garagiste affilié. «Les consommateurs ont en réalité toute liberté d'entretenir leur véhicule là où ils le souhaitent», rappelle Edouard Barreiro, directeur des études à l'UFC-Que choisir. L'association souhaite, par cette enquête, mettre fin à «la croyance, extrêmement répandue, qu'il n'y a pas d'alternative» au constructeur lorsqu'il s'agit de faire réparer ou d'entretenir son véhicule.

Conséquence de cette insuffisante mise en concurrence, le prix des prestations a augmenté de 28%, hors inflation, entre 2000 et 2010, soulignait l'Autorité de la concurrence en avril. C'est bien plus qu'en Allemagne, en Espagne ou en Italie. Le prix des pièces a quant à lui bondi de 13% sur la même période. Après une phase de consultation des acteurs, l'Autorité, qui pointait aussi la difficulté pour les garagistes indépendants à accéder à certaines pièces détachées, devrait rendre prochainement son avis définitif. Et peut-être contraindre le secteur à changer ses habitudes.




Date de dernière mise à jour : 21/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×