Pôle automobile

LE PÔLE AUTOMOBILE DE GIVORS : UNE OPPORTUNITÉ POUR LES DISTRIBUTEURS LOCAUX

Distribution VN/VO /  Concessions - 22/01/2010
Pour bien démarrer, ce village de l'automobile inédit souhaiterait une neuvième marque. Laquelle viendra ? Il y a une opportunité à saisir.

 

Huit marques se sont déjà engagées. Il y a une place pour une neuvième. DR.
Le pôle automobile de Givors dont nous annoncions le lancement il y a deux ans, se met lentement en place. Trop lentement sans doute aux yeux des investisseurs adhérant au projet. Après les travaux titanesques de dépollution du terrain, la construction des bâtiments devraient commencer. Sept concessions verront le jour, elles représenteront Renault et Dacia (groupe Levotre), Fiat, Alfa Romeo et Lancia (Flahy Automobiles), Citroën (garage Ducret), Ford et Mazda (groupe Magris), plus un magasin qui abritera l’ensemble des véhicules d’occasion des partenaires du pôle, soit quelque 250 véhicules en permanence. Le pôle disposera également d’un centre de contrôle technique.

Mais, la réalisation de ce projet ayant tardé, Seat et Skoda s’en sont retirés, libérant ainsi un emplacement pour un autre concessionnaire.

Un foncier très attractif 

Le groupe Levotre, Renault et Dacia, est partie prenante au projet. DR.
« Il existe donc aujourd’hui une opportunité pour un opérateur automobile qui pourrait acquérir un ensemble à un prix très attractif (90 euros le PM2) pour un terrain dépollué et prêt à l’emploi », explique Jacques Rolland, du groupe Magris, à la tête de l’association syndicale libre (ASL) qui regroupe les concessionnaires partie prenante au pôle. Voir interview de Jacques Rolland. 

Givors bénéficie d’un emplacement géographique exceptionnel au confluent de trois autoroutes et de deux vallées, à proximité de Lyon et de Saint-Etienne. Le projet de pôle automobile est soutenu par le conseil général du Rhône qui investira 54 millions d’euros dans les équipements publics de la ville et par le maire de Givors qui propose des terrains à un prix défiant toute concurrence.

Le pôle automobile de Givors, vue d'ensemble. DR.
Le pôle automobile disposera d’un emplacement de choix entre Castorama (35 000 m2) et la nouvelle zone commerciale de carrefour et du Gier (75 000 m2). De plus, l’autoroute A 47 a été aménagée afin de créer un échangeur desservant la zone commerciale et le pôle automobile.

 

Ce village de l'automobile gagnera encore en intérêt avec le développement des terrains attenant sous la houlette de Klépierre-Ségécé, gestionnaire de zones commerciales et de grandes surface de distribution, qui y investira avec Carrefour quelque 100 000 millions d’euros, générant près de 5000 emplois. «La galerie marchande actuelle de Carrefour accueille en moyenne pour le seul jour de samedi 20 000 personnes, on peut

imaginer ce que deviendra cette affluence,  fin 2010, lorsque la surface commerciale aura été doublée, se félicite Jacques Rolland qui invite ses confrères, et concurrents, (Peugeot, Toyota, Nissan et BMW) à le rejoindre. A suivre
                                                                  
Jean-Pierre Genet

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×