11e circonscription Rhône GIVORS Info : Le coup de l'A45 ?

Georges Fenech le retour

Election législatives 2012

Après les municipales puis les cantonales bientôt les législatives

Municipales 2008 : liste de M.Passi remerciant G.Fenech

Raymond Durand candidat

Invalidation : Les multiples "versions" de la bonne foi de Monsieur Fenech

Le Progrès du 3 février 2008

Déclaration Fenech 3 février 2008 La version à 400 €

Conseil Constitutionnel 27/03/08

dons-concours-en-nature-1.jpg

La fameuse militante n'est plus remboursée au centime d'euros près de ses dépenses mais a fait des dons en nature pour financer la campagne de Monsieur Fenech

voir le dossier complet

Election partielle juin 2008

explication-fenech-1.jpgLa militante est remboursée au centime d'euro  près !

A45 : Fenech va-t-il rééditer le coup du CFAL

Fenech joue Fillon contre Sarkozy

Givors, le 25 janvier 2012

Monsieur le Premier Ministre,

En tant qu'ancien député de la 11ème circonscription du Rhône et candidat aux élections législatives investi par notre famille politique, je me dois de vous saisir d'un projet autoroutier, celui de l'A45, qui menace gravement l'équilibre de notre territoire.

Nous ne pouvons comprendre, après le Grenelle de l'environnement, après la mise en garde du Préfet de région, après l'opposition des élus locaux, après l'exceptionnelle mobilisation de la population et des associations, qu'un tel projet puisse être soumis à appel d'offre, alors que des alternatives crédibles et ambitieuses existent (requalification de l'A47, amélioration des liaisons par transport collectif...).

Je sollicite, Monsieur le Premier Ministre, un entretien pour vous exposer personnellement l'importance des enjeux qu'un tel projet, qui de surcroît n'améliorera en rien la liaison Saint-Etienne-Lyon, peut être porteur de dangers irréversibles.

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en mon fidèle soutien et à mon entier dévouement.

Georges FENECH

10h10 A47 Fin de perturbations à Givors direction Lyon

Image Le Progrèsmardi 7 février 2012

- 10h10 : Fin de perturbations

- 9h45 : Le trafic est très dense sur A47. Un bouchon d’environ 6 Km est toujours en cours dans la traversée de Givors.

- 8h25 : Tous les véhicules ont été évacué. Il n’y a plus de gène à la circulation. Un bouchon d’environ 5 Km persiste.

- 7h25 : Les véhicules accidentés viennent d’être déplacé sur bande d’arrêt d’urgence. Toutes les voies sont réouvertes à la circulation mais un bouchon d’environ 6Km s’est formé.

- 6h45 : Un accident vient de se produire sue l’A47 à Givors en direction de Lyon. 4 VL sont immobilisés en voie de gauche.

Actuellement un bouchon d’environ 5 Km s’est formé .

Itinéraire de délestage mis en place par RD342 Brignais

Prudence à l’approche de cette perturbation

PC HYRONDELLE "Hyrondelle.net" http://www.hyrondelle.net/

Fenech avait déjà posé la question en 2008

 

Le Premier Ministre François Fillon a signé la déclaration d'utilité publique de l'A45 destinée à soulager - entre autres - la souffrance des Givordins matin et soir. Aujourd'hui, c'est 80 000 véhicules qui empruntent chaque jour l'A47. Le chiffre doit être porté à 100 000 véhicules/jour à l'horizon 2020.

Vivant à Paris, Monsieur Fenech n'habite pas Givors. Peut lui importe les heures perdues chaque jour dans les embouteillages au niveau du Pont de Givors et dans les axes de dégagements empruntant les rues de Givors.

Combien de pollutions inhalées par les riverains de l'A47 lors des embouteillages ?

Georges Fenech prétend écrire au Premier Ministre ? Nul n'est dupe du caractère électoraliste de la missive.

Les absences répétées du prétendu chef de file de l'opposition givordine lors des conseils municipaux de Givors se suffisent à elles-mêmes même si sa présence (muette) est observée ces dernières semaines précédant les élections législatives. 

Signature et engagement de Nicolas SarkozyFenech joue-t-il Fillon contre Sarkozy ?

Retour sur une question posée par ledit Fenech

Question publiée au JO le : 22/01/2008 page : 408
Réponse publiée au JO le : 23/01/2008 page : 365

CONSÉQUENCES DU PROJET D'AUTOROUTE ENTRE LYON ET SAINT-ÉTIENNE

M. le président. La parole est à M. Georges Fenech, pour exposer sa question, n° 119, relative aux conséquences du projet d'autoroute entre Lyon et Saint-Étienne.
M. Georges Fenech. Je souhaite appeler l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur le projet d'autoroute A45 reliant Lyon à Saint-Étienne. J'associe à cette question mon collègue ici présent, Christophe Guilloteau, député de la dixième circonscription, voisine de la mienne.
Le Grenelle de l'environnement, salué par tous, opère un changement profond dans l'appréhension globale des projets qui ont un impact sur notre environnement. Le développement durable est une urgence mondiale. Le rapport du Grenelle de l'environnement exprime clairement que la loi devra faire du transport routier et du transport aérien les dernières solutions acceptables après avoir épuisé toutes les autres possibilités. L'État s'est d'ailleurs engagé à ne plus augmenter les capacités routières et autoroutières, au bénéfice des autres modes de transport, et à abandonner les projets de doublement d'autoroute. Or l'A45 peut être considérée comme le dédoublement de 1'A47 existante. En effet, l'A45, censée répondre au nécessaire désengorgement - que je ne conteste pas - du noeud autoroutier lyonnais, provoque une légitime inquiétude des élus et des riverains des communes de Mornant, Grigny, Givors, Montagny, Chassagny, Saint-Andéol-le-Château, Saint-Maurice-sur-Dargoire, Sainte-Catherine, Riverie, Saint-Didier-sous-Riverie, Saint-Jean-de-Touslas, Saint-André-la-Côte, Chaussan, Saint-Sorlin, Orliénas, Taluyers, Saint-Laurent -d'Agny, Soucieu-en-Jarrest, auxquelles il faudrait associer les communes de la dixième circonscription de Christophe Guilloteau.
Cette autoroute traverserait une zone agricole et aurait des conséquences néfastes pour l'environnement comme pour l'économie de ce secteur. Ce projet provoquerait en outre un préjudice très important en termes de nuisances pour la population et détruirait inéluctablement le poumon vert de Lyon - nous sommes au coeur du parc régional naturel du Pilat - pour un gain de temps dérisoire : dix minutes entre Saint-Étienne et Lyon, selon les spécialistes. La réalisation de l'A45 serait une grave erreur, la troisième après celle du tunnel de Fourvière et celle de la rocade devenue autoroute. Tel est aussi le point de vue de Michel Mercier, président du conseil général du Rhône. Erreur donc, en raison de son coût, supérieur à 1,6 milliard d'euros, et parce que ce projet porte atteinte à la richesse agricole, viticole, arboricole et environnementale de ce territoire privilégié. C'est regrettable, d'autant que des solutions alternatives existent, notamment la requalification de l'A47 - on l'a fait jusqu'à Saint-Chamond, on peut très bien aller jusqu'à Givors - ou la création d'un véritable RER entre Lyon et Saint-Étienne. Notre inquiétude est d'autant plus grande qu'il y a quelques semaines le Premier ministre, en déplacement à Saint-Étienne, a annoncé, à la stupeur des opposants au projet, qu'il signerait la déclaration d'utilité publique concernant l'A45. Dans ces conditions, je souhaite savoir si le débat reste encore ouvert à la consultation des élus nationaux et locaux et des associations de riverains - notamment la Sauvegarde des coteaux du Lyonnais qui mène un combat d'avant-garde - avant qu'une décision irrémédiable, lourde de conséquences pour ce territoire, ses habitants et ses richesses écologiques soit définitivement prise.
M. le président. La parole est à M. le secrétaire d'État chargé des transports.
M. Dominique Bussereau, secrétaire d'État chargé des transports. C'est un moment rare : c'est la première fois que l'on me demande de renoncer à un projet qui a déjà été annoncé. D'habitude, on m'interroge plutôt sur les projets qui ne se réalisent pas !
Le projet d'autoroute A45 doit permettre de décongestionner le trafic local en soulageant l'autoroute A 47, proche de la saturation. Cette nouvelle infrastructure permettra d'écouler le trafic entre Saint-Étienne et Lyon ainsi qu'une partie du trafic de transit. L'actuelle A47 conservera quant à elle le trafic local et l'autre partie du trafic de transit, notamment celui à destination des Alpes et du sud de la France.
Le projet permettra également d'améliorer la sécurité routière sur l'axe Saint-Étienne - Lyon, très dangereux. La mise en service de l'A45 permettra en effet de réduire le nombre d'accidents sur l'A47, sur l'autoroute A7 entre Lyon et Givors ainsi que sur la route nationale 88 entre Saint-Étienne et Saint-Chamond grâce aux reports de trafic sur l'A45.
Enfin, le projet autoroutier a fait l'objet par mon prédécesseur, Dominique Perben, d'études détaillées quant à son impact sur l'environnement, et des mesures d'intégration et d'accompagnement sont prévues. Le coût global des mesures individualisées en faveur de l'environnement représente 66 millions d'euros sur un montant global du projet de 1 milliard d'euros. Le coût kilométrique de l'ouvrage est plus de deux fois supérieur à celui d'une autoroute classique du fait de la prise en compte des mesures d'intégration physique et environnementale.
Le Premier ministre a annoncé que la déclaration d'utilité publique serait prise en 2008 et l'autoroute ouverte en 2015, tout en indiquant que ce projet serait irréprochable sur le plan environnemental. L'enquête publique s'est déroulée du 24 novembre 2006 au 20 janvier 2007 et, à cette occasion, nos concitoyens ont été très nombreux à s'exprimer.
La décision du Premier ministre engage tout le Gouvernement. Nous avons bien compris que vous vouliez l'annulation du projet et non l'accélération des travaux de construction, comme c'est le plus souvent le cas. Je vous propose donc d'organiser une réunion avec le cabinet du Premier ministre et moi-même pour que nous puissions refaire le point sur l'ensemble du dossier et que vous présentiez les arguments que vous venez de défendre ici. Nous ne voulons pas fermer le dialogue sur ce sujet si important pour vous et pour Christophe Guilloteau.
M. le président. La parole est à M. Georges Fenech.
M. Georges Fenech. Monsieur le président, je remercie M. Bussereau d'ouvrir la perspective d'un dialogue avec le Premier ministre et ses services. Néanmoins, sa réponse m'inquiète beaucoup. Je n'ai pas obtenu de précisions tant sur les alternatives que sur les problèmes de sécurité, qui demeureront, même avec la nouvelle autoroute. Pourquoi ne pas avoir requalifié l'A 47 et créé un RER cadencé entre Lyon et Saint-Etienne avant de se lancer dans ce projet qui constitue une erreur majeure pour toute la région ? C'est mon intime conviction : je vous le dis loin de tout souci électoraliste. Mais je ne manquerai pas, avec Christophe Guilloteau, de développer tous ces arguments auprès du Premier ministre et je vous remercie de me permettre de le faire prochainement, monsieur le secrétaire d'État.

Lire aussi

 

Fenech : L'art d'enfumer les électeurs

Lire la suite Le coup du CFAL
.

Raymond Durand (NC) soutient Nicolas Sarkozy

durand-sarkozy.jpg

Georges Fenech : Rappel de l'itinéraire d'un drôle de paroissien !

L'imposteurGeorges Fenech a été reconduit comme Président de la Miviludes par décret de Nicolas Sarkozy pris le 13 septembre 2011, dix ans mois pour mois après avoir débarqué le 06 septembre 2001 à Givors "dans l'urgence" pour y revendiquer la 11ème circonscription du Rhône. Moins d'un an après le 10 novembre 2000 et seulement deux mois après le 10 juillet 2001.

Lire la suite


Michel Mercier, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice de Sarkozy, est-il désavoué ?

Que pèse Michel Mercier dans le gouvernement ?

"Dans le sud  du département,  la  11e,  Georges Fenech,  élu  en 2007 mais par la suite  invalidé,  affrontera  son ancien suppléant, Raymond  Durand  (Nouveau  Centre)." (le Progrès du 12 janvier 2012)

ump-69.jpg

Lire la suite

La vérité sur les comptes de campagnes de Fenech

voir le dossier


La 11ème circonsription est-elle favorable à la Gauche ?

fenechanim1.gif


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

POLITIQUE : Fenech rattrapé par le passé

.

Fenech-Bourgi au Gabon : un rapport accablant ??

 

.

Histoire sans parole...


Fenech rattrapé par son passéSuite de l'article Lyon CapitaleArticle paru sur Lyon Capitale d'octobre 2011...Accablant !

Lyon Capitale octobre 2011

Statuts de l'association AID présidée par Fenech

Et ils prétendaient ne pas se connaître !

.

Robert Bourgi balance sur la Françafrique

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site