11e circonscription Rhône GIVORS Info : Le coup du CEFAL

Georges Fenech le retour

Election législatives 2012

Après les municipales puis les cantonales bientôt les législatives

Municipales 2008 : liste de M.Passi remerciant G.Fenech

Raymond Durand candidat

Invalidation : Les multiples "versions" de la bonne foi de Monsieur Fenech

.

Le Progrès du 3 février 2008

Déclaration Fenech 3 février 2008 La version à 400 € 

.

Conseil Constitutionnel 27/03/08

dons-concours-en-nature-1.jpg

La fameuse militante n'est plus remboursée au centime d'euros près de ses dépenses mais a fait des dons en nature pour financer la campagne de Monsieur Fenech

voir le dossier complet

.

Election partielle juin 2008

explication-fenech-1.jpgLa militante est remboursée au centime d'euro  près !

Elections Législatives 2012 : Fenech et le coup du CFAL de 2007

.

Fenech : L'art d'enfumer les électeurs

 

Le Progrès du 25 novembre 2007Rappel des faits : Le 2 avril 2007, le ministre des transports de l'époque, Dominique Perben, annonce l'annulation du tracé du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) passant par le Val d'Ozon à quelques semaines des élections législatives de juin 2007. Son successeur, issu de la nouvelle majorité qui s'est dégagée lors desdites élections de juin 2007, annulera le 25 novembre 2007 ladite décision de Dominique Perben.

Un coup politique...cousu de fil blanc !

A l'évidence, la décision de Perben était un coup politique cousu de fil blanc et destiné à donner un coup de pouce pour le réélection de Fenech. En effet, Perbensavait qu'il ne serait plus en poste au ministère des Transports après juin 2007.

Annulation du 2 avril 2007
"Le futur contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) ne passera pas par la vallée de l'Ozon, au sud de Lyon. C'est ce que devait annoncer hier soir Georges Fenech, député de la onzième circonscription du Rhône lors d'une réunion publique à Chaponnay en présence des collectifs PARFER et FRACTURE, hostiles à ce tracé." 20 Minutes

Et Fenech d'accuser Durand

Contrairement à ce qu'affirme Georges Fenech dans la vidéo, c'était bien Fenech - et non pas Raymond Durand - qui était (encore) député en septembre 2007 lorsque lorsque le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau décida de reprendre le tracé du CFAL par la Vallée d'Ozon. Ne déclare-t-il pas dans l'interview ci-dessus de Lyon Capital, avec son aplomb coutumier : "j'avais obtenu une décision ministérielle (...)qui excluait de la 11ème circonscription - lapsus révélateur du coup politique - le contournement ferroviaire. Une fois que j'ai été invalidé (note de GIVORS Info : le 27 mars 2008) et que Raymond Durand est devenu député (note de GIVORS Info : le 1er juin 2008), malheureusement cette décision a été revue et aujourd'hui, il y a des populations de tout l'Est Lyonnais qui sont très très inquiètes et qui sont toujours en contact avec moi et me demandent d'agir (...)"

Les faits contredisent Monsieur Fenech. Il était toujours député le 25 novembre 2007 quand "cette décision a été revue"

La reprise du tracé avait porté un coup très rude à la crédibilité des collectifs PARFER et FRACTURE, composés de maires et d'élus responsables de leurs engagements et de leur parole devant leurs populations respectives. Mais quelle importance la parole donnée par les élus pour Monsieur Fenech, il s'est fait réélir...!

Fenech revient sur ses terres (??)

georges-fenech-de-retour-sur-ses-terres.jpgPhoto Le Progrès

Aujourd'hui, Fenech se gargarise d'avoir été réélu en 2007 avec - dit-il - un score remarqué de 57% (grâce à la "trahison" du communiste Passi et la vraie-fausse annonce de l'annulation du CFAL dans la vallée de l'Ozon). N'hésite-t-il pas aussi à déclarer qu'il revient sur ses "terres" lors de ses voeux présentés à Loire sur Rhône devant 600 personnes (toutes acquises à sa cause ?) surchauffées le lundi 23 janvier 2012 ? En réalité l'arrière ban UMP des agglomérations lyonnaise et viennoise s'est déplacé en masse pour afficher son soutien au forcing de Fenech. Sur l'estrade, peu de maire de la 11ème circonscription (8 sur 42). Il s'agit des maires de Mornant, Echalas, Loire sur Rhône, Marennes, Tupin et Semons, Ternay, Montagny et Saint André la Côte.

Quelles terres ?

Georges Fenech est venu se mettre "au vert" - et dans l'urgence - dans la 11ème circonscription du Rhône en 2001 à peine deux mois après avoir été mis en examen dans l'affaire dite de l'angolagate. Arrivé à Givors en 1963 à l'âge de 9 ans, reparti l'année suivante en 1964, il réapparaît dans la ville 37 années plus tard, sa présence n'étant plus désirée dans la magistrature après sa mise en examen, sa condamnation pour complicité d'injure publique raciale envers un autre magistrat et son escapade au Gabon avec le porteur de valises autoproclaméRobert Bourgi.

Dernières nouvelles Mercredi 25/01/2012 Le Parisien

Raymond Durand en passe d'obtenir l'investiture de l'UMP ?

"Dans "la majorité" des cas, la décision de la Commission nationale d'investiture de l'UMP a été "plutôt de réserver" les circonscriptions détenues par des députés NC, sans investir de candidat UMP, a précisé le secrétaire général adjoint de l'UMP, Hervé Novelli. "On ne peut pas à la fois être élégant pour l'un et pas pour l'autre", a-t-il ajouté en indiquant que cela concernait notamment le bras droit de M. Morin, Philippe Vigier."

"Les circonscriptions "réservées" correspondent aux "négociations" avec les formations alliées à l'UMP comme le Nouveau Centre et, probablement, le Parti radical de Jean-Louis Borloo. Il y a aussi les "cas qui restent en suspens", a ajoutéM. Copé sans plus de précisions."

Lire aussi
.
Raymond Durand (NC) soutient Nicolas Sarkozy

durand-sarkozy.jpg

Georges Fenech : Rappel de l'itinéraire d'un drôle de paroissien !

L'imposteurGeorges Fenech a été reconduit comme Président de la Miviludes par décret de Nicolas Sarkozy pris le 13 septembre 2011, dix ans mois pour mois après avoir débarqué le 06 septembre 2001 à Givors "dans l'urgence" pour y revendiquer la 11ème circonscription du Rhône. Moins d'un an après le 10 novembre 2000 et seulement deux mois après le 10 juillet 2001.

Lire la suite


Michel Mercier, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice de Sarkozy, est-il désavoué ?

Que pèse Michel Mercier dans le gouvernement ?

"Dans le sud  du département,  la  11e,  Georges Fenech,  élu  en 2007 mais par la suite  invalidé,  affrontera  son ancien suppléant, Raymond  Durand  (Nouveau  Centre)." (le Progrès du 12 janvier 2012)

ump-69.jpg

Lire la suite

La vérité sur les comptes de campagnes de Fenech

voir le dossier 


La 11ème circonsription est-elle favorable à la Gauche ?

fenechanim1.gif


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

POLITIQUE : Fenech rattrapé par le passé

Fenech-Bourgi au Gabon : un rapport accablant ??

 

Histoire sans parole...


Fenech rattrapé par son passéSuite de l'article Lyon CapitaleArticle paru sur Lyon Capitale d'octobre 2011...Accablant !

Lyon Capitale octobre 2011

Statuts de l'association AID présidée par Fenech

Et ils prétendaient ne pas se connaître !

Robert Bourgi balance sur la Françafrique

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×