Appel de Monsieur Balme

Suite à la déclaration du maire de Grigny faisant l'amalgame avec des relents nauséabonds de la période d'occupation, GIVORS INFO invite Monsieur Balme à reprendre ses esprits en relisant l'extrait tiré de l'Appel du 10 juillet 1940 signé par Maurice THOREZ et Jacques DUCLOS : 

« L’URSS de Lénine et de Staline, pays du Socialisme et espoir des travailleurs du monde, est le rempart de la Paix comme elle vient de le montrer une fois de plus en réglant pacifiquement avec la Roumanie la question de la Bessarabie et de la Bukovine du Nord. En défendant le pacte germano-soviétique, en août 1939, nous avons opposé à la politique des fauteurs de guerre, la politique stalinienne de paix et aujourd’hui, nous avons conscience de servir la cause de la paix et de l’indépendance de notre pays, en demandant la conclusion d’un pacte d’amitié franco-soviétique. »

Cet appel du 10 juillet 1940 condamne sans équivoque ceux qui sont entrés en guerre contre l'Allemagne nazie...

Denis Ribeyre qui a voté républicain et a appelé à voter républicain en accord avec les positions gaullistes de Dominique de Villepin lire Appel à voter républicain, considère comme démesurée et inacceptable le dérapage fait par un élu de la République Française. Lire la déclaration de Monsieur Balme faite à l'issue de l'élection de Monsieur Passi lors des élections cantonales en 2011 sur le canton de Givors et reproduite intégralement ci-après :

Le Front de Gauche, première force politique sur Grigny (69) et le canton de Givors.

 dimanche 27 mars 2011 par René Balme

Malgré une abstention particulièrement préoccupante, le deuxième tour des élections sur le canton de Givors confirme la progression du Front de Gauche qui devient la première force politique sur Grigny, Givors et au delà.

Il faut y voir une prise de conscience des électeurs qui en ont assez de la langue de bois, des querelles internes, du double langage et des ambitions personnelles.

Sur la ville de Grigny, on peut dire sans se tromper que les incohérences du PS, qui est officiellement passé dans l’opposition depuis le dernier conseil municipal, ont été lourdement sanctionnées et chacun devrait en tirer les conséquences qui s’imposent pour l’avenir.

Le Front de Gauche et la majorité municipale qui proposent une démarche participative innovante et un budget participatif unique en France, sont largement confortés. Il faut y voir là une reconnaissance de la gestion de la commune par des élus proche des habitants qui disent ce qu’ils font et qui font ce qu’ils disent.

La critique stérile, les attaques dirigées en permanence contre le maire et la majorité, le dénigrement systématique des projets municipaux, décidés de manière participative, ne sont pas du goût des électeurs. Ils attendent du concret et surtout que l’on réponde à leurs attentes. C’est ce que fait Martial Passi en sa qualité de Conseiller Général, c’est ce que nous faisons, ici, localement avec les grignerots, et ce, quelque soit le bulletin de vote qu’ils ont mis dans l’urne.

Le report des voix de gauche s’est opéré de bonne manière sur la commune. Par contre les voix de droite et notamment celles de l’UMP se sont reportées massivement sur le candidat du Front National. Ce constat mathématique valide ce que nous disions entre les deux tours et nous donne raison lorsque nous affirmons que l’UMP et le FN se sont ligués contre la République dans un comportement fascisant visant à faire perdre le canton de Givors à la Gauche par tous les moyens, y compris les plus ignobles. Ils n’y sont pas arrivés, grâce à la vigilance des forces progressistes et républicaines.

Il demeure qu’en offrant ses voix au FN, l’UMP a franchi la ligne blanche au delà à de laquelle la démocratie est menacé. Le fascisme se trouve, de fait, cautionné par une droite qui se veut, plus que jamais, décomplexée.

C’est pourquoi, j’appelle au rassemblement de toutes les forces démocratiques et républicaines sur la commune et au delà, pour faire barrage aux idées nauséabondes du Front National et de ses alliés UMP.

Nicolas Sarkozy a réussi a diviser le peuple de France en remontant les Français les uns contre les autres dans un but essentiellement électoraliste. Mais à force de jouer avec le feu il se pourrait bien que l’initiateur de cette stratégie suicidaire soit dépassé par les événements.

Je pense que la situation est suffisamment grave pour inviter chacune et chacun à ne plus se laisser « enfumer » par les médias à la solde du pouvoir politique et militaro-industriel. Ces mêmes médias qui, en étant les complices actifs de cette mascarade dangereuse et indécente, nous ramènent à la période vichyste que l’on pensait définitivement oubliée.

Il n’en est rien et le ventre est encore fécond et les émules de Pétain relèvent le front.

René BALME 

Maire de Grigny

Le 27 mars 2011 à 22h30

www.rene-balme.org

Tél. 04 72 49 52 30

rbalme@sitiv.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×