Quand Pelosato truque le compteur XiTi de l'ADCG

Incroyable mais vrai !

Comment augmenter le nombre de pages lues du site de l'Association de Défense des Contribuables Givordins quand cette association a perdu tout son intérêt ? C'est l'équation résolue par Alain Pelosato, actuel Président de l'ADCG et webmaster du site : augmenter de 100.000 le nombre de pages lues en ajoutant un 1 devant le vrai chiffre des pages lues.

Le 30 octobre 2010, date de lecture, le compteur XiTi affiche 23.003 pages lues sur le procès verbal d'assemblée générale du 6 novembre 2009. Cette assemblée voit l'élection pour la première fois d'Alain Pelosato comme président.

Le 06 janvier 2011, date de lecture, le compteur XiTi affiche 23.379 pages lues sur le rapport du Président de l'association lors de l'assemblée (générale ?) du 17 décembre 2010. Soit une progression de 376 pages lues entre le 30 octobre 2010 et le 06 janvier 2011 

 

Le 05 avril 2011, date de la capture d'écran, le compteur XiTi affiche 123.891 pages lues soit une progression de...100.512 pages lues entre le 06 janvier 2011 et le 05 avril 2011.

Le 09 juillet 2011, date de la capture d'écran, le compteur XiTi affiche 124.464 pages lues soit une progression de 573 pages lues entre le 05 avril 2011 et le 09 juillet 2011.

 

Ce procédé attrape-nigaud est indigne d'un membre de l'opposition : truquer le thermomètre est imbécile...sauf à vouloir dissimuler le peu de fréquentation du site liée à la faiblesse du contenu en relation avec une faiblesse actuelle des compétences nécessaires au bon fonctionnement d'un tel site.

Denis Ribeyre, alors chef de file de l'opposition municipale 2001-2008 élue avec 42%, a pris l'initiative de créer cette association de défense de contribuable en août 2005 compte tenu des affaires en cours et de la nécessité de disposer d'un outil de travail s'adressant au plus grand nombre de Givordins. L'origine de la création de cette association est la rencontre entre Denis Ribeyre et Jean-Marc Bouffard, personnalité dont la présence assidue aux séances du conseil municipal depuis début 2005 a été remarquée ainsi que sa capacité à assimiler les mécanismes et flux financiers d'un budget de commune. Denis Ribeyre et Jean Marc Bouffard ont passées de longues soirées ensemble non seulement sur les budgets mais également dans le montage des dossiers Pavillon de l'Orangerie et Orée du Rhône. L'un (Denis Ribeyre) apportant ses compétences professionnelles d'analyse d'audit, le deuxième mettant en pratique sa rigueur méthodique de technicien. Ce binôme a parfaitement fonctionné et a fait le succès du site à sa création jusqu'à la démission de Jean-Marc de ses fonctions de président de l'association de contribuables après avoir été élu conseiller municipal en 2008.

Cette association a été également victime des manoeuvres des commensaux de Fenech (Les Ville et compagnie) pour écarter Denis Ribeyre de l'association dès début 2007 afin d'amener le bilan du travail d'opposant de Denis Ribeyre (affaire SCI Arc-En-Ciel, Orée du Rhône ou bien encore Pavillon de l'Orangerie) dans l'escarcelle de Fenech. Résultats obtenus par les Pelosato, Ville et Raymond : un fiasco complet dans le suivi des affaires, Passi réélu dès le premier tour, l'UMP éliminée pour la première fois d'une élection locale, la Légion d'Honneur pour Passi, etc.

Essayez de transformer des ânes en chevaux de course...à moins de leur tailler les oreilles en pointe ! 

Mais Pelosato, qui se prend pour le vrai patron de l'UMP de Givors en considérant les élus d'opposition actuels comme ses marionnettes, n'en est pas à son coup d'essai dans le discrédit porté aux opposants. N'a-t-il pas hésité à s'affubler d'un faux nom pour essayer de vendre un livre "le livre noir de la mairie de Givors" édité à sa propre gloire tout en utilisant le site officiel d'un groupe d'opposition pour en faire la publicité (mensongère ?) et obtenir ainsi avec adresse un peu plus de clients. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site