Quand Veyrand sauve Fenech

 Ce billet s'inscrit dans la suite du précédent "Patrick Veyrand viré du Progrès ?" 

Cliquer sur l'image

Dans une rubrique "CONFIDENTIEL" Patrick Veyrand titre le 3 février 2008 : "Le Conseil constitutionnel rejette les comptes de campagne de Fenech"

Voila donc une information capitale traitée confidentiellement !

Six jours plus tard, Monsieur Veyrand titre : Georges Fenech : "Le 17 mars, Givors sera libéré(e)"

 

Cliquer sur l'image 080309 Campagne Fenech.pdf

Nous sommes à moins d'un mois des élections municipales pour lesquelles vont concourir cinq listes. L'intérêt de ces deux articles se trouve dans la manière avec laquelle Monsieur Verand a relativisé une information dont aujourd'hui les Givordins mesurent l'importance. C'est pourquoi il est nécessaire d'analyser ces deux écrits pour comprendre ce que Monsieur Veyrand savait exactement au moment où ces deux articles étaient publiés sous sa signature.

Voila donc un journaliste et un député mentant "confidentiellement" à leurs lecteurs et électeurs !

1- Rubrique "CONFIDENTIEL" du 3 février signée Patrick Veyrand :

"Le Conseil constitutionnel rejette les comptes de campagne de Fenech"

Pourquoi ce titre est-il sans ambiguïté alors que le Conseil constitutionnel ne se prononcera que le...27 mars 2008 ?

Rappel des faits : le 7 janvier 2008, la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP) prend la décision la plus grave qu'elle est autorisée à prendre : le rejet des comptes de campagne d'un candidat.

Article L52-15 al. 1 du Code électoral
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques approuve et, après procédure contradictoire, rejette ou réforme les comptes de campagne. Elle arrête le montant du remboursement forfaitaire prévu à l'article L. 52-11-1.

Selon la procédure en usage, la CNCCPF a averti à la fois le Président de l'Assemblée Nationale, le Préfet du Département de la circonscription du candidat sanctionné et M. Fenech en personne, dans les jours qui suivent immédiatement le 7 janvier.

La décision de rejet des comptes de campagne de Monsieur Fenech sera enregistrée le 24 janvier 2008 par le secrétariat général du Conseil Constitutionnel voir la Décision n° 2007-4359 du 27 mars 2008    DécisionFenechConseilConst..pdf

Selon la décision du Conseil Constitutionnel, Monsieur Fenech a présenté une demande d'audition le 5 février 2008, soit...trois jours après l'article "confidentiel" de Patrick Veyrand. Un mémoire en défense a été présenté pour M. Fenech (et non pas par G. Fenech), enregistré le 8 février 2008.

Toujours selon les termes du Conseil Constitutionnel, M. Fenech et son conseil ayant été entendus - d'une part l'absence de précision de date d'audience situe nécessairement cette audience entre la date de la demande d'audience (05/02) et la date du délibéré (27/03), d'autre part, s'agissant d'une audience, il se déduit une procédure orale après le dépôt du mémoire en défense pour Monsieur Fenech enregistré le 8 février 2008 et son étude par le rapporteur-

Le Conseil Constitutionnel n'était pas réuni en séance le 8 février 2008 voir les dates

Ce qui situerait cette audience - manifestement surabondante par rapport à la procédure habituelle mais d'un usage légale - non seulement à une date largement postérieure au 8 février mais surtout renvoierait la décision d'inéligibilité et d'invalidation du député, et candidat, à une date également postérieure au 9 mars, date de l'élection municipale.

Comment Monsieur Veyrand peut-il titrer "confidentiellement" le 3 février - Lire ConfidentielVeyrand 20080203.pdf - dont les termes sont exactement reproduits ci-après : "Le Conseil constitutionnel rejette les comptes de campagne de Fenech" ? Et de préciser qu'il s'agit, tel qu'il le rapporte en présence de M. Fenech, d'une "inadéquations entre les retraits et les paiements" "Pour environ 400 euros". Il est également loisible de lire l'extrait suivant : " Suite au nouvel envoi de preuve et à son audition, le député saura si le Conseil Constitutionnel confirme ou infirme sa première lecture " ?

Comment un journaliste "professionnel" ayant une trentaine d'années d'expérience professionnel peut-il affirmer qu'il y a eu "une première lecture du Conseil Constitutionnel " alors que les faits prouvent que cela n'est pas vrai ? Comment un magistrat professionnel, ayant une carrière, peut-il interpréter d'une manière aussi réductrice les considérations de la décision de la CNCCFP, nécessairement motivées et lui ayant été communiquée dès les lendemains du 7 janvier 2008 ?  Comment ledit magistrat peut-il confondre la CNCCFP et le Conseil Constitutionnel tout en ignorant les conséquences explicites - invalidation et inéligibilité pour un an - d'une infraction avérée de l'article L52-4 du code électoral ?

Y a-t-il manipulation de l'information et connivence entre deux individus pour passer l'élection municipale, tromper les électeurs Givordins en banalisant une information avec des faits déformés, voire faussement allégués ?

Confidentiel : définition Larousse adj. Qui se communique sous le sceau du secret

Marien Trompette aurait-il agit de la même façon en banalisant une information capitale pour le choix des électeurs et...lecteurs Givordins ?

 2- Rubrique "CAMPAGNE MUNICIPALE" du 9 février signée Patrick Veyrand

En tout cas, nos deux avisés compères officiaient chacun dans son registre, le 7 mars 2008, lors de la présentation de la liste conduite par le futur ex-député inéligible pour un an dès le 27 mars. 080309 Campagne Fenech.pdf

...Fenech, "futur ex-député inéligible", commentant un DVD mettant en valeur les avantages de voter pour un...député !

Pendant ce temps, dans le monde, des journalistes exemplaires...  voir le site de Reporters Sans Frontières

PS J'aurai l'occasion de revenir dans un avenir proche et de manière très intéressante, sur les attendus du Conseil Constitutionnel pour les comparer avec certaines publications (dont une de P. Veyrand) traitant du sujet

conseil municipal opposition Givors infos UMP Georges Fenech Denis Ribeyre GIVORS

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site