Quand Veyrand censure Denis Ribeyre

Retour à la page "Prochainement"

Cliquer sur l'image - Info Givors info

  Ceci est le communiqué donné par un candidat à la presse locale le lendemain d'une élection comme il est d'usage, afin de remercier ses électeurs. Dans ce communiqué, Denis Ribeyre précise : " Quand à moi, je continuerai mon combat de conviction pour la Ville de GIVORS en dehors du Conseil Municipal..." Monsieur Veyrand a bien reçu ce texte mais n'a publié aucun communiqué. Ni celui de Denis Ribeyre, ni celui de Passi, ni celui de Fenech ni celui d'un autre candidat.

 

 Aussi qu'elle ne fut pas ma surprise d'apprendre "mon retrait de la vie politique" une semaine après. Cette manière de traiter l'information est particulièrement curieuse. Comment arrive-t-on à se prétendre journaliste avec une telle mauvaise foi. L'article ci contre est naturellement signé Patrick Veyrand... en attendant le prochain qui traitera de.... Vous avez dit : harcèlement ??

Ce n'est pas exactement du harcèlement qui en général s'entend lorsqu'une personne profite d'une fonction hiérarchique pour abuser de sa fonction en vue d'exercer des pressions aux motifs difficilement avouables. Il s'agit plutôt d'utiliser une fonction de responsabilité, lors d'une élection en l'occurrence, pour la mettre au service d'un candidat au détriment de l'objectivité réclamée par les lecteurs d'un quotidien apprécié.

Je remarque, et c'est un fait, que tout les journalistes responsables de l'agence de Givors qui ont fait leur métiers dans le respect de l'éthique ont ou ont fini leur carrière comme des professionnels reconnus. Quand aux autres... 

Retour à la page "Prochainement"   

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×