Quand Mr Veyrand "bidonne" un article en faveur ou contre un candidat

 

Lire l'article Veyrand Article du 21 février 2008.pdf

 

 

 

Permanence électorale 

 Cet article publié le 21 février 2008 soit deux semaines avant le 1er tour des élections municipales, a été affiché sur la vitrine de la permanence électorale de la liste conduite par Mr Passi. Sous le titre « Une nouvelle fois condamné pour diffamation, Ribeyre s’isole » un sous titre : « Denis Ribeyre a une nouvelle fois été condamné, hier, pour diffamation. Cette fois au profit de Martial Passi, le Maire qui enregistre d’autre part le classement sans suite de l’« affaire » de la Codégi. »

 

 

Cet article se divise en deux parties : la première traitant du jugement rendu suite aux propos tenus le 06 novembre 2006 en séance du conseil municipal. Lire la citation à comparaîtreCitation 060207.pdf. L’audience, plusieurs fois reportées du fait de la prescription de trois mois en matière de Presse, se tiendra le 29 janvier 2008, en l’absence de Denis Ribeyre, de son avocat retenu en Cour d’Assise et de mandat de représentation donné à Maître Sanossian substituant Maître Doyez (avocat de Mr Ribeyre).

 

Selon le jugement page 2Jugement 200208 Diff 061106.pdf, « Maître Valéanu (Note de GIVORS Infos : avocat de Mr Passi) s’est « fortement opposé » au renvoi demandé, (…) d’autant que le souci de Monsieur Ribeyre est manifestement de dépasser l’échéance électorale alors qu’il est candidat au scrutin de Mars 2008 à Givors. ». Le représentant du Ministère Public, sur ce point, a demandé que cette affaire soit retenue à cette audience du 29/01/08.

 

Le jugement sera rendu le 20 février 2008.

 

Jugé en son absence et en l’absence de son avocat, Denis Ribeyre pourra également difficilement se plaindre des lenteurs de la Justice…

 

Entre l’audience et le prononcé du jugement, le 1er févier 2008, Martial Passi écrira au Procureur de la République de Lyon, lequel Xavier Richaud lui répondra « confidentiellement » le 6 février - lire Courrier Procureur 06 février 2008.pdf - dans une lettre adressée à Mr Passi « Cabinet (du Maire) » :

 

« OBJET : Enquête préliminaire concernant la SEM

V/ REF : Votre lettre MP/03/MG du 1er février 2008

 

Monsieur le Maire, j’ai l’honneur, comme suite à votre courrier visé en référence, de vous faire connaître qu’au terme de l’enquête à laquelle j’ai fait procéder qui n’a pas révélée d’infraction pénale, j’ai procédé le 18 décembre 2007 au classement de la procédure dont s’agit. Je vous prie de croire…etc. »

.

 

 

 Bizarrement, ce courrier sensé blanchir Mr Passi ne sera jamais affiché à sa permanence électorale mais seulement communiqué à Denis Ribeyre lors de son recours en annulation des élections. Passi reprendra les termes du procureur dans un courrier distribué aux élus Courrier du maire aux elus.pdf. Il sera également communiqué à Patrick Veyrand puisque celui-ci met des guillemets dans la deuxième partie de son article lorsqu'il précise : « l’enquête à laquelle j’ai fait procéder n’a pas révélée d’infraction pénale » Selon Monsieur Veyrand, il s'agit du classement sans suite d'une procédure déposée par l'Association des contribuables givordins (...) qui avait donné lieu à diverses vérifications et auditions de la brigade financières. Toujours selon Mr Veyrand, elle concernait la société d'économie mixte, aujourd'hui Givors Développement. Et Monsieur Veyrand de conclure en parlant de Denis Ribeyre : Un homme obnubilé par la chute du maire et qui vient sans doute lui apporter le meilleurs des soutiens. Fenech (UMP) ne s'en plaindra non plus.

.

Du grand, du très grand Veyrand dans l'art du bidonnage...

 

Retour à la page "Prochainement"

Retour à la page d'accueil

Nous avons pu constater le talent du personnage...

Patrick-Veyrand-viré-du-Progrès

Quand-Veyrand-sauve-Fenech

Quand-Veyrand-censure-Denis-Ribeyre

Comment-Mr-Veyrand-réhabilite-Mr-Fenech-et-le-positionne-seul-opposant-face-a-Passi

. 

 

  

Monsieur Veyrand comme Mr Trompette savent tous les deux que l’« affaire » de la Codégi » n'est autre que l'affaire dite de la SCI Arc-En-Ciel pour laquelle Denis Ribeyre avait déposé plainte suite à la présentation devant le conseil municipal de « Projet de statuts de SCI... déjà signés depuis 6 mois L\'affaire SCI Arc en ciel 26092006 Le Progrès». C'est d'ailleurs le rappel de ces faits par Denis Ribeyre en conseil municipal le 06 novembre 2006 Citation 060207.pdf  qui a valu à son auteur d'être jugé le 29 janvier 2008 "en urgence" et être déclaré coupable le 20 février 2008 quelques jours avant les élections municipales...

.

Cette plainte a été déposée le 27 septembre 2006 Plainte 27092006 SCI Arc en ciel.pdf 

.

 

lire en Pdf SCI Arc en Ciel 220607 Motifs Class (1).pdf

Ainsi cette plainte a été classifiée comme sans suite le 20 (?) décembre 2007 au motif juridique n° 34 : autres cas d'extinction de l'action publique (décès, prescription, abrogation loi pénale, chose jugée). Monsieur le Procureur Dages-Desgranges précisant en observation et de sa main : « Faux de 2002 prescrits » « Irrégularités non constitutives de délit pénal » « Avis à la CRC (note de Givors Infos : Chambre Régionale des Comptes) » Le procureur a donc pris sa décision le 22 juin 2007. Un courrier s'ensuivra Courrier 220607 Motifs Class (2).pdf.

.

Ainsi un faux a bien été commis le 14 novembre 2002 selon le Parquet Financier. Il s'agit du Procès Verbal de l'Assemblée Générale Extraordinaire de la Codégi, aujourd'hui Givors Développement. La délibération du 31 mars 2003 autorisant "préalablement à l'assemblée" la modification des statuts près de cinq mois ...après. Lire le document 20021114 AGEX 2002.pdf. Lire la délibération confirmant l'existence du faux reconnu par le Parquet Financier20030331 Délib03 Modif Statuts C.pdf.

.

Monsieur Veyrand connait parfaitement l'existence de cette plainte Veyrand Article 28092006.pdf - Veyrand Article 29092006.pdf et pourtant il n'hésite pas à travestir la vérité. Ce que n'auraient jamais toléré la probité et le sens de l'éthique professionnelle de Marien Trompette.

.

On comprend mieux maintenant l'intérêt que représente le départ de l'honnête Mr Trompette pour au moins deux candidats : l'un à cause du rejet de ses comptes de campagne, l'autre pour se faire passer complaisamment pour une victime pendant sa campagne électorale...

.

L'affaire dela SCI Arc-en-Ciel démontrera que derrière une participation "symbolique" de 50 euros, la Codégi apportait en compte courant associé une somme de...200 000 euros pour le plus grand bénéfice, en cas de succès, des deux principaux actionnaires ne misant seulement que... 475 euros chacun et , sans sortir un centime de plus, pouvant encaisser près de 400 000 euros de bénéfices possibles. 0304 Apport 200 000 E CCAss (2).pdf dissimulée derrière une délibération anodine : 0801 Délib Retirée 250906.pdf

.

La SCI Arc en ciel fera l'objet d'un billet complet avec tous les tenants et aboutissants. Ainsi seront mises en évidence les contradictions officielles des différents protagonistes.

.

Quand à l'affaire de l'Orée du Rhône, il sera démontré que contrairement à ce qu'affirme Mr Veyrand, il y a bien eu infraction pénale ainsi que le soutiennent les enquêteurs spécialisés de la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire Division économique et financière.

.

La suite dans les prochains jours...

 

Retour à la page "Prochainement"

Retour à la page d'accueil

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site