11e circonscription Rhône GIVORS : Raymond Durand en route vers l'investiture UMP

 

Raymond Durand (NC) soutient Nicolas Sarkozy

 

durand-sarkozy.jpgNicolas Sarkozy et Raymond Durand se serrant la main

 

Le député Nouveau Centre de la 11ème circonscription du Rhône Raymond Durand ne soutient plus Hervé Morin mais Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2012 révèle Le Progrès"Je rejoins le président" a-t-il déclaré au journal.


Selon le parlementaire, Hervé Morin devrait rejoindre le président de la République à l'issue du congrès du Nouveau Centre le 25 février. Raymond Durand espèrerait donc se présenter sous le label UMP et ainsi écarter l'ancien député de la circonscription Georges Fenech, pourtant déjà investi par la majorité. Il continue cependant de clamer qu'il reste "centriste et président du Nouveau Centre du Rhône".

Michel Mercier met tout son poids politique dans la balance.

L'actuel Garde des Sceaux et Ministre de la Justice obtiendra-t'il l'investiture UMP pour le député sortant Raymond Durand ? Cette possibilité est d'une actualité d'autant crédible que l'UMP s'est engagée à investir tous les députés Nouveau Centre qui s'engageraient à soutenir Nicolas Sarkozy dès le premier tour. Le retrait prévisible de la candidature d'Hervé Morin qui devrait être annoncé lors du Congrès du Nouveau Centre du 25 février et son ralliement dès le premier tour seront décisifs. En échange, les six autres candidats NC se retireront pour soutenir les députés du Rhône UMP sortants. 

D'autant plus que la montée de François Bayrou dans les sondages provoque une véritable inquiétude dans le camp présidentiel.

La 11ème circonscription et l'UMP ont tout intérêt à investir un honnête homme, peu médiatique mais efficace par sa pratique et sa connaissances des collectivités locales. Ce n'est certainement pas Raymond Durand qui profiterait de son mandat de député pour enrichir son patrimoine avec l'argent de la République.

Et Fenech ?

Invalidé et inéligible, Georges Fenech s'est totalement déconsidéré aux yeux de nombre d'électeurs de la majorité présidentielle. Les manipulations sous forme de retraits d'espèces de manière importante et opérées sur le compte de campagne sont devenues un véritable handicap pour son investiture définitive. Le silence observé par Fenech est déjà l'aveu de l'affaiblissement de son investiture provisoire. Cela ne l'empêchera pas de continuer à collecter des dons pour financer sa future dissidence.

Mais, ce qui serait d'une extrême gravité si cela était vérifié, sont les négociations menées par Fenech pour obtenir de son ami Gilbert Collard, président du comité de soutien à Marine Le Pen, qu'il intervienne auprès du Front National afin d'en obtenir le soutien ou mieux qu'il présente un candidat fantôme ou encore pas de candidat du tout. 

L'après présidentielle en ligne de mire

L'hypothèse la plus probable est que le vainqueur de l'élection présidentielle, quel qu'il soit, surtout s'il ne l'emporte qu'avec une faible marge, devra compter avec une majorité composite. Ce scénario, pour être invalidé, suppose à la fois que le candidat de la gauche remporte une large victoire qui accélérerait le processus d'implosion de l'UMP et que la droite gouvernementale soit, en outre, fortement concurrencée par une extrême droite en mesure de provoquer de nombreuses triangulaires. Dans tous les cas, les députés de la majorité sortante ont du souci à se faire.

Georges Fenech GIVORS Raymond Durand Elections législatives 2012 11è circonscription du Rhône UMP

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×