Fiscalité locale

Chaque année, selon les déclaration de Monsieur Passi dans le journal municipal, les impôts locaux baisseraient. Alors qu'en réalité... GIVORS Info va mettre en évidence les mécanismes financiers qui alimentent les caisses de la ville. Et surtout commen

FISCALITÉ/GIVORS/Martial Passi égal à lui-même

Vivre à Givors sans limite : désinformation sans limite...

Vivre à Givors sans limiteLa lecture du Vivre à Givors de décembre 2011 révèle une nouvelle fois l'art de la désinformation pratiquée à l'extrême. En effet, depuis que le journal municipal de la commune existe sous forme de magazine (1995), sont annoncées chaque année des baisses d'impôts.

Et personne ne s'étonnerait si, avec toutes les baisses annoncées et cumulées depuis que Martial Passi est devenu maire, un impôt négatif finissait par être remboursé par le fisc... Le cumul des baisses récurrentes étant supérieur aux montants payés par les contribuables ! 

Ainsi est affirmé que les taxes foncières ont baissé parce qu'elles ont moins augmenté (sic) que les autres ! Mais l'art du subtil ne s'arrête pas là.

En effet, le militant journaliste n'a pas l'ombre d'une hésitation pour se servir d'un article récent du Progrès et retourner l'information montrant que Givors a le taux de taxe sur le foncier bâti le plus élevé de toutes les communes (environ 500) du département du Rhône.

Et même de préciser au comble probable de l'excitation : «Dans le conteste actuel difficile marqué notamment par une baisse des dotations de l'Etat en direction des collectivités territoriales, le fait de baisser ses impôts locaux relève d'une politique audacieuse - vous avez bien lu !puisque cela revient à se passer en partie d'une rentrée d'argent»

Mais la provocation en direction du contribuable givordin ne s'arrête pas lorsque ce même militant journaliste continue d'écrire : «Par ailleurs, l'enquête publiée par le progrès vient confirmer une étude - quelle étude ?menée par la fédération des villes moyennes qui conclut que Givors est une des rares villes moyennes (5 au total) à avoir baisser ses taux de taxe d'habitation et de foncier bâti ces dernières années»

Encore une baisse en 2011Et chaque année, c'est le même type de subterfuge de désinformation qui est pratiqué que ce soit ou pour la taxe d'habitation ou pour celle du foncier bâti. Denis Ribeyre a été le premier à dénoncer en 2005 - preuve à l'appui - la supercherie des excédents et la réalité des hausses pratiquées.

Ainsi et de manière identique, est publié sur la page suivante du Vivre à Givors avec un titre raccoleur "Taux communaux : Givors maintient le cap à la baisse"

S'ensuit la reproduction d'une feuille d'imposition accompagnée des commentaires plein de louanges expliquant pourquoi les impôts ont encore baissé.

Mais, que dit exactement l'article du Progrès ? 

Lire la suite

GIVORS : Quand Martial Passi trompe Martial Passi

Un plan de relance local de 7 000 000 € par an pour Givors ??

Les investissements prévus...cashC'est en tout cas l'annonce faite en grandes pompes par le maire de Givors Martial Passi pour justifier les investissements de la commune jusqu'en 2015 dont la construction du nouveau centre technique municipal (CTM) financé par les 7.000.000 € de réserve de l'exercice 2009. Somme de 7 000 000 € pointée du doigt par la Chambre Régionale des Comptes (CRC) dans son rapport d'observations remis en 2009. A l'époque, Martial Passi avait fait voter dans l'urgence une délibération approximative pour "employer des bénéfices fiscaux" considérés comme anormaux par les magistrats de la CRC. 

Monsieur Passi sait-il ce qu'est un plan de relance local de l'économie ??

Lire la suite

Fiscalité : comment Martial Passi ment aux givordins

7 000 000 € d'excédents budgétaires fin 2010 !!!      dernière mise à jour définitive le 25 juin 2011

cliquer sur l'image pour lire la déclaration de Monsieur Passi début 2010

7 millions d'euros, c'est la somme qui devrait apparaître sur le compte administratif lors de l'examen des résultats de l'exercice budgétaire 2010 prévu lors du conseil municipal du 29 juin 2011. GIVORS Info met en ligne la hausse de la fiscalité constante depuis que Monsieur Passi est maire de Givors. Denis ribeyre n'a eu de cesse de dénoncer durant son mandat de chef de file de l'opposition ce racket fiscal injustifié, mais dégageant chaque année une cagnotte disproportionnée par rapport à la richesse de la Ville et de ses habitants. L'entrée dans le grand Lyon a encore accentué les marges dégagées...

Comme chaque début d'année, Monsieur Passi a du mal à boucler son budget... Comme chaque fin d'année, des excédents inouîs sont dégagés !!

Chaque année, Monsieur Passi annonce une baisse ou une non augmentation de la fiscalité locale... Qu'en est-il exactement : une augmentation de 123% hors inflation en quinze ans ! ...bien que la dette est devenue quasiment inexistente.

En 1995, un foyer fiscal paie une taxe d'habitation moyenne de 343 € pour une dette de 29,9 millions d'euros. En 2009, le même contribuable paie 522 € pour une dette de... 3,9 millions d'euros. Chercher l'erreur

En 1995, un foyer fiscal payant une taxe d'habitation moyenne de 343 € (après conversion du franc en euros) devrait payer - en 2009 - 425 € en euros constant (évolution suivant l'inflation). Or, il a payé, 15 années plus tard, une taxe d'habitation moyenne de 522 € au lieu des 425 € soit une augmentation de 123 % en plus de l'inflation. Lire l'évolution de la Taxe Habitation 1995 2009.pdf 

Dommage que, depuis la démission en 2008 de Jean-Marc Bouffard de la présidence de l'Association de Défense des Contribuables Givordins, créée en 2005 à l'initiative de Denis Ribeyre, cette association ait perdu tout son intérêt.

Voir les augmentations entre 1995 et 2009  

 

 

Ceci est une photo montage

Lire l'analyse en cliquant sur le lien suivant...  

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site