usagers SNCF

11e circonscription Rhône GIVORS : Le Front de Gauche prend des usagers SNCF en otage

.

Comment des usagers sont pris en otages pour servir de "com" dans une élection

Otage jusqu'au bout !20 000 personnes empruntent chaque jour - et dans les deux sens - la ligne Saint-Etienne Lyon. Cette ligne est au centre d'un conflit interne entre la direction de la SNCF et des syndicats cheminots, ceux-ci refusant la réorganisation du site de la SNCF de Saint-Etienne. Pendant près de trois mois, les usagers ont été pris en otage. Retards réguliers, suppression de trains... Pour faire bref, l'enfer quotidien pour ceux se rendant sur le lieu de travail.

Les syndicats de cheminots ont exploité une faille de la loi sur le service minimum. En effet, un préavis de grève doit être déposé plusieurs jours à l'avance afin que le service minimum puisse être organisé en toute sécurité. Qui dit service minimum dit minimum de train en fonction des disponibilités des matériels roulants et des personnels non grévistes. Mais, le personnel gréviste n'était plus gréviste le jour de la grève, cela lui permettant de perturber les liaisons Saint-Etienne Lyon tout en continuant de percevoir leur salaire.

Les usagers excédés décident de se rebeller lorsque pour la énième fois, ils sont refoulés du train en gare de Givors, les rames étant déjà bondées de voyageurs à son arrivée en gare. Aujourd'hui, cette curieuse grève imposant des sacrifices aux seuls usagers est terminée. Une réunion a eu lieu à givors le 28 janvier 2012 à l'initiative du maire communiste de Givors.

Et c'est là que tout a été organisé pour récupérer la colère des usagers au bénéfice du candidat local d'un parti politique... ou quand les pyromanes se font pompiers !

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site