transports

A45 GIVORS : le rapport de NKM dévoilé par GIVORS Info

.

infographie-le-progres.jpgInfographie Le Progrès

En janvier 2011,  Nathalie Kosciusko-Morizet commandait au Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) un rapport sur l’arrivée à Lyon et le financement de l’A45. Cette initiative s’inscrivait dans le contexte d’une opposition très fortement exprimée par certains élus, au motif que l’A45 provoquerait une saturation du trafic à l’entrée de Lyon. Rendu en septembre 2011, le rapport a été rendu public en ce mois de mars 2012.

"Le rapport est extrêmement clair et éteint la polémique : avec seulement 2 500 véhicules/jour supplémentaires dans l’arrivée à Lyon, il n’y a pas d’augmentation du trafic liée à l’ouverture de l’A45", écrit André Mounier, le président de la CCIT de Saint-Etienne/Montbrison. "Plus loin, évoquant l’engorgement actuel, le rapport rappelle les travaux d’aménagement des échanges au niveau de Saint-Fons, Pierre Bénite et du pont de Pierre Bénite sur le Rhône qui vont être réalisés, permettant : d’améliorer la fluidité, d’augmenter la capacité globale aux heures de pointe", souligne André Mounier qui espère que "l’intérêt général et le respect des engagements vont l’emporter et que l’appel d’offres va être effectivement lancé sans délai, conformément à la décision du Président de la République du 17 janvier 2012. Tout retard dans ce dossier pénalise les entreprises et l’économie locale, privée des retombées d’un chantier d’1 milliard d’€."

Liste des recommandations 

1.La mission recommande au service gestionnaire de l'A47 de bien veiller à la compatibilité des travaux d'amélioration qui paraissent très utiles et à faire à court terme, avec un réaménagement de l'infrastructure après mise en service de l'A45. 

2.Il apparaît souhaitable de ne pas conserver le statut autoroutier de l'A47 après achèvement de l'A45.

3.La mission recommande qu'une étude soit engagée au plus tôt pour analyser lesdéplacements locaux, notamment est-ouest, au sud de l'agglomération afin d'évaluer l'opportunité et les conditions de réalisation d'un nouveau franchissement du Rhône entre Pierre-Bénite et le sud immédiat de Givors.

4.La mission préconise d'affiner les études d'opportunité et de faisabilité d'un barreau entre la future autoroute A45 et l'autoroute A7 et pouvant se prolonger éventuellement au delà vers l'est lyonnais, au titre de l'inscription qui a été faite d'une section du COL dans l'avant-projet de SNIT.

5.Il conviendrait d' actualiser le montant total de l'opération et de la subventiond'équilibre en fonction des hypothèses économiques et financières actuelles.

6.Les éléments et modes de détermination de la subvention devraient êtrecommuniqués aux cofinanceurs publics de l'opération.

Lire la suite 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site