Michel Havard

Municipales LYON 2014 - Primaires UMP : Deuxième tour Havard / Fenech

Hamelin barré par Fenech

par Denis Ribeyre*  

Havard 1er Fenech 2èmeEmmanuel Hamelin (14%) aurait pu finir au coude à coude avec Michel Havard (40%) sans l'intrusion du député givordin Georges Fenech (35%) dans le débat lyonnais. La deuxième victime de Fenech est l’ancienne secrétaire d’État à la Santé Nora Berra (9%) qui aurait pu escompter un score beaucoup plus honorable compte tenu de son passé ministériel.

L'amertume de deux candidats pleinement investis dans la vie municipale lyonnaise et de leur soutiens sera totale lorsque Fenech se sera retiré "dans sa circonscription" comme il l'a annoncé publiquement s'il était battu. Colère qui sera d'autant plus justifiée quand Fenech mettra en oeuvre son plan B : se présenter dans une petite commune de la 11ème circonscription du Rhône. Finalement, il décidera de rester à lyon.

Comment expliquer le score de Fenech ? Denis Ribeyre, ancien chef de file de l'opposition givordine "dépossédé" par Fenech qu'il a appris à connaître, revient sur le parcours de Fenech et livre son analyse.

Fenech est un individu qui a pris des cours de communication. Il présente bien, est posé devant les caméra, prend des postures ou fait des mimiques qui le font apparaître comme un homme réfléchi pour le téléspectateur. De plus il s'est présenté aux lyonnais comme un homme neuf d'où la séduction exercée sur un certain nombre d'électeurs sensible à la nouveauté. Ajoutez-y un zeste de discours sécuritaire à destination des électeurs âgés des 3ème et 6ème arrondissements et le tour est joué.

En réalité, Fenech est dévoré par une ambition qui dépasse largement le cadre de ses compétences. C'est un homme qui ne doute de rien et qui fonce sans mesurer les conséquences de ses actes. Et quand il n'y a plus rien à détruire, comme à Givors, il déménage pour se refaire une virginité.

*Denis Ribeyre est l'ancienne tête de liste de l'union de toutes les oppositions à la majorité communiste de GIVORS mise en place pour les élections municipales de 2001. A peine élu député en 2002, Fenech contesta le leadership de l'opposition élue en créant sa propre association "Rassemblement pour Givors" avec la volonté d'être maire de la ville en 2008. Denis Ribeyre a fait le job d'opposition pendant sept ans pendant que Fenech et ses acolytes semaient la zizanie dans l'équipe élue sur la liste de Denis Ribeyre. Aujourd'hui, les acolytes de Fenech sont devenus les plus fidèles soutien de...communiste Passi. Quand aux deux réélections de Fenech député, elles sont dues à la complicité très actives des maires communistes-Front de Gauche de GRIGNY et GIVORS qui ne voulaient pas de députés socialistes issues de leurs communes. A cela s'ajoutent des connivences troubles inexpliquées entre Fenech et Passi...

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site