Cantonales 2011 Givors : Gergaud inaugure son local de campagne

 

Jean-Louis Gergaud Elections municipales Montagny.pdf inaugure ce samedi 19 février à 11 heure son local de campagne au...9 rue Victor Hugo. Ce local appartient à Monsieur Fenech.

L'achat de cette permanence a été effectué avec les indemnités parlementaires de fonctionnement données à un député pour exercer son mandat électif. Cette pratique, qui n'est pas illégale mais que la morale politique réprouve, permet un enrichissement patrimonial facile et à bon compte à la barbe et au nez de la République.

Monsieur Gergaud va donc inscrire dans ses comptes de campagne le loyer versé à Monsieur Fenech, loyer qui va servir à financer l'affrontement fratricide programmé par Mr Fenech, l'ex-député invalidé, avec Raymond Durand, l'actuel député de la circonscription.

Louer cette permanence-là est la troisième faute politique de Monsieur Gergaud, la première est d'avoir accepté à la demande de Fenech, d'être le candidat UMP du canton en n'étant pas élu à Givors, la deuxième étant celle d'avoir accepté le parrainage d'un aventurier dont la carrière politique est terminée mais qui ira jusqu'au bout de sa logique "après moi, le chaos" de destruction et de nuisance pour l'opposition givordine, la Droite cantonale et l'UMP de la circonscription.

Givors est la commune la plus importante du canton. C'est donc au leader de l'opposition givordine en place, QUELQUE QUE SOIT LA DONNE POLITIQUE, à se présenter dans une élection locale. Malheureusement, aucune personnalité politique forte ne se dégage parmi les conseillers municipaux d'opposition actuels, malgré les efforts d'Alain Pelosato, le vrai patron par défaut de l'UMP givordine. Quand à la tête de liste - Monsieur Fenech court après les titres mais est incapable d'assumer la fonction attachée au titre - elle se fait surtout remarquée par ses bourdes - lire une occasion perdue de se taire - plutôt que par son action municipale. Lire également : Tunisie : la nouvelle bourde de Georges Fenech

Lequel toujours Monsieur Fenech, spécialiste des sectes et actuel Président de l'organisme pour lutter contre les dérives sectaires, n'a pas hésité pas à confirmer aux militants UMP givordins qui lui étaient restés fidèles "je suis le messie", ravalant de fait ces mêmes militants au même niveau que des gogos scientologues ou autres témoins de Jéhova manquant de discernement, en fragilité psychologique et sous dépendance mentale.

Malheureusement pour lui, Monsieur Gergaud - bien piégé - est considéré comme le candidat de Monsieur Fenech bien qu'il se présente "Majorité Départementale". 

Cela n'a pas échappé à Michel Mercier, actuel Garde des Sceaux et Président de la majorité départementale, qui a accepté de décorer Martial Passi de la Légion d'honneur le 18 février 2011. Ce qui démontre que l'UMP nationale a déjà choisi son candidat pour les prochaines législatives : le député sortant Raymond Durand

Alors, comment aider Jean-Louis Gergaud à l'empêcher de boire la tasse ? Comment éviter une nouvelle bérézina à Givors ? 

Les élections givordines, version Fenech, sont dans une spirale négative infernale depuis son arrivée. Les résultats, élection après élection, en sont la preuve.

 Monsieur Gergaud doit se démarquer impérativement de Monsieur Fenech et être soutenu par le député ayant la légitimité des électeurs : Raymond Durand.

 Monsieur Gergaud, doit rassembler l'ancienne équipe de l'UMP partie soutenir Passi aux dernières élections municipales : Louis Soulier, aujourd'hui conseiller municipal sur la liste Passi par rejet de Fenech, mais également Jean-Michel Béringuier, ancien délégué de circonscription UMP partir soutenir Passi pour les mêmes raisons que Soulier, afin que ceux-ci ne servent pas d'alibi gaulliste à Passi. Lire Béringuier, Rebeyrotte, Soulier soutenant Pas

Il doit aussi se rapprocher de Denis Ribeyre qui gardé la confiance de 20% - voire plus depuis l'invalidation - de l'électorat de droite à Givors. Droite qui n'est pas actuellement représentée au conseil municipal de Givors.

Il doit changer également de permanence pour envoyer un signal fort à l'électorat de la droite républicaine et du Centre.

 Monsieur Gergaud doit se rendre compte qu'il a été manipulé - lire Fenech plombe les cantonales.pdf - par Monsieur Fenech et se doit de dénoncer publiquement cette manipulation. Faute de quoi, il subira de la part des électeurs un double vote sanction national et local.

 C'est la seule façon de limiter les dégats afin d'envisager l'avenir avec plus de sérénité. 

GIVORS opposition UMP Georges Fenech Denis Ribeyre Elections législatives info élections cantonales

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site